FR  EN


Maud
Gnidzaz

soprano




BIOGRAPHIE
AGENDA
MÉDIA
GALERIE

- PRESSE -




“La soprano, Maud Gnidzaz, sert magnifiquement les œuvres de Tunder : la voix est très large, égale, fraiche et colorée. Les phrasés sont admirables et les textes en sont intelligibles, parfaitement articulés, vécus avec simplicité et émotion. Le recueillement comme l’exaltation trouvent là une interprète de choix.”
Yvan Beuvard, Forum Opéra


“Les deux confidentes d’Alcione, Maud Gnidzaz et Lise Viricel, soutiennent l'héroïne tragique de leurs aigus entremêlés avec légèreté.”
Charles Aden, Olyrix


“Voces de extraordinaria calidad (con mención especial para Maud Gnidzaz)”
Luis Gago, el País


“Cantores de una calidad superlativa, entre las que cabe mencionar la belleza y ligereza de Maud Gnidzaz”
Mario Guada, Codalario


“Familière de l’éloquence et des clés de la rhétorique française du premier Baroque (entre autres), Maud Gnidzaz défend avec la finesse que nous lui connaissons, l’expressivité ardente et pudique de chaque poème mis en musique”
Benjamin Ballifh, Classique News


" Sometimes a despairing high voice, most often the wonderful Maud Gnidzaz, soaring over a sympathetic quartet."
Ivan Hewett, The Telegraph


" Maud Gnidzaz has a nice, rich, perhaps even slightly darker texture that adds to the interpretation of the music."
Bertil van Boer, Fanfare Magazine


" Hannah Morrison and Maud Gnidzaz take things down several notches for their sensitive performance of Legrenzi’s duet Quam amarum est, Maria."
David Vickers, Gramophone


"Les deux sopranos semblent revisiter le geste sensuel et aussi expérimental d'un prédécesseur illustre à Venise, Monteverdi, faisant de cette lamentation, un duo d'amour d'une irrésistible effusion implorante."
Carl Fisher, Classiques News


" The voices of sopranos Hannah Morrison and Maud Gnidzaz blend marvelously"
Craig Zeichner, Ariama


" Le Quam amarum est Maria de Legrenzi explore la fragilité de Marie à travers l'enlacement de deux délicates voix solistes "Berta Joncus, BBC Music Magazine


" Soulignons aussi la pléiade de seconds rôles de qualité, et notamment parmi eux : (…), les trois fées, Miriam Allan, Anna Devin, Maud Gnidzaz. "
Muse baroque


« Indeed, the most arresting singing of the night came from Maud Gnidzaz, who stepped out of the chorus to deliver the small part of the Angel with delectable simplicity. »
The Times


« The duet between Ana Quintans and Maud Gnidzaz is also worthy of note and admiration for its pliancy and plangency »
Jonathan Woolf, Music Web International


« Force fut de confier in extremis le rôle au soprano féminin de l'excellente Maud Gnidzaz. (…) Le Jonathas de Maud Gnidzaz campe une sorte de Cid enfant, tout amour et douleur, que renforce la grâce d'un physique semi-androgyne."
Marie-Aude Roux, Le Monde


"La mise en espace de Rita de Letteriis (...) laisse la fièvre monter aux joues écarlates et au front ivoirin de la toute jeune Maud Gnidzaz, une élève de Sophie Boulin appelée au secours après mue et forfait des garçons prévus, Jonathas plus léger qu'un caillou de la fronde, mais pas moins amoureux qu'Hippolyte ou Bérénice."
Ivan Alexandre, Diapason


« Et l’on ne peut qu’admirer, une fois encore, le génie de Christie en matière de casting! Cet amoureux des voix a déniché la perle rare: Maud Gnidzaz, timbre pur et asexué, physique menu et ambigu, campe un Jonathas frémissant et vulnérable. (...) Moment de vérité et climax du cinquième acte, l’agonie de Jonathas est déchirante et révèle une actrice hors pair. (…) (Cyril Auvity) forme avec Maud Gnidzaz un couple de rêve qui domine largement le plateau. Leur duo "Goûtons, goûtons les charmes d’une aimable paix" est simplement miraculeux. »
Crescendo


« De todos modos, hubo intervenciones sencillamente descollantes, como la de la soprano Maud Gnidzaz, en el frágil personaje de Jonatán, (…) de exquisita musicalidad, grato timbre vocal, artífices de la escena de la muerte de una fuerza expresiva provocadora de emoción hasta las lágrimas, »
La Nacion


« La soprano Maud Gnidzaz, Jonathas, con un muy buen dominio técnico (…) »
Clarin


« E, por fim, uma revelação, de quem provavelmente ainda vamos ouvir muito: a soprano Maud Gnidzaz. (…) »
« Quem interpretou magnificamente Jonathas foi a soprano Maud Gnidzaz (…)»
« Maud Gnidzaz (Jonathas) foi angelical nas suas ornamentações. (…) »
Presse brésilienne